A propos de l'Arab Bank

Une Croissance Inégalée

Les années 70 se sont focalisées sur les nouvelles économies émergentes de pétrole des pays du Golfe, tandis que la banque s’élargissait dans son nouveau siège social, la Jordanie.

Abdul Majeed Shoman est devenu Président et Directeur Général de l’Arab Bank après le décès de son père en 1974, et par là il a perpétué la mission de son père. La banque était déjà bien établie avec une réputation et une structure financière saine. Abdul Abdulmajeed était déterminé à étoffer les activités de la banque et a commencé à ouvrir de nouvelles agences dans le monde entier.

L'expansion globale a été poursuivie par l'ouverture d’agences à Francfort, Londres, Australie, New York, Singapour ainsi que beaucoup d'autres villes. Après la signature des accords de paix Palesto-Israéliens d'Oslo, l’ARAB BANK a été invitée à retourner aux territoires palestiniens pour mettre en place un réseau d’agences dans plusieurs villes palestiniennes.

Parallèlement à la croissance en matière de taille, l’ARAB BANK a développé ses produits et services dans de nouveaux secteurs d’activité. Auparavant concentré sur les domaines de commerce et à plus petite échelle de la construction, la banque a joué un rôle principal dans le financement de projet de plus large proportion, aussi bien directement que par la participation en prêts syndiqués. Dans les années 90, l’ARAB BANK a rajouté la banque d’investissement à ses activités. Avec plus de 30 ans d'expérience à la banque, le fils d'Abdul Majeed, Abdel Hamid, a réussi à occuper le statut de Président en mai 2000.

La vision de Shoman combinée avec le courage et la détermination a permis de contrôler la banque pendant des périodes difficiles, et de développer son entreprise au delà de ses objectifs à travers le monde arabe et par tout ailleurs.