A propos de l'Arab Bank

Nationalisation

L’année 1960 a été caractérisée par une vague de nationalisation qui a envahit le monde arabe, plusieurs pays ont obtenu leur indépendance de la France et de la Grande Bretagne. Les agences de l’Egypte et de la Syrie ont été nationalisées en 1961, l'Irak en 1964, Aden en 1969, et finalement le Soudan et la Libye en 1970. Au cours d'une décennie, l’ARAB BANK a perdu un total de 25 agences. Quand Israël a occupé la Cisjordanie et la bande de Gaza en 1967, d’autres agences ont été fermées.

Intrépide, la banque a continué son expansion. En 1961, la banque a ouvert son premier siège international, devenant ainsi la première institution financière arabe à s’installer en Suisse. Une institution consœur a été établi à Zurich 1962 avec une autre agence ayant ouvert à Genève en 1964.

Même dans des périodes de turbulences, l’ARAB BANK par un seul paiement simple de l’un de ses clients ou partenaires, honorait tous ses engagements indépendamment de l'environnement politique.